vendredi 26 décembre 2008

Imperial pâté

Sans transition (et en vous souhaitant un joyeux Noël au passage), voici le grand retour de la série FOOD !!!

Ça ne vous avait pas manqué ? Tant pis pour vous !

Cette semaine, peut-être pris d'un accès de folie, j'ai eu l'étrange idée de faire des nems. Bon j'ai fait ça un peu à l'arrache (à ma façon quoi), j'ai pas mal improvisé, et le résultat était donc fortement perfectible.

Par exemple, concernant la farce, j'ai fait plus ou moins avec ce que j'avais sur la main : qu'est-ce qu'il reste au congélo ? un peu de poulet, un peu de dinde. Ok, nems à la volaille donc. Allez hop je rajoute des vermicelles, un peu de carotte hachée (oui je n'avais pas de râpe sous la main, alors à défaut de carottes râpées, j'ai utilisé des carotte hachées), quelques champignons, et basta ! D'ailleurs, elle aurait gagné à être un peu plus relevée, ne serait-ce qu'avec un peu de sel et de poivre...

M'enfin bref, ce fut aussi pour moi l'occasion de découvrir les joies du roulage de nems (non, pas sous les aisselles !). Et en effet, c'est pas aussi simple que ça en a l'air : faut bien serrer pour que la farce soit bien maintenue, bien replier sur les côté sinon ça se vide durant la cuisson, pas trop violenter la feuille de riz sous peine de subir sa vengeance sous forme de trous indélicats...

Et puis hop cuisson à l'arrache à la poêle dans un bon centimètre d'huile (vive le gras, ça réchauffe en hiver !). D'ailleurs, chers lecteurs bien aimés, si un jour, dans un élan d'amour et de gentillesse, vous souhaitez m'offrir un cadeau utile (je veux dire après un appareil photo pro), pensez friteuse :)

Mais sans plus attendre, voici donc le résultat :






Bon, je trouve personnellement que mes photos de nourriture sont, comme ma cuisine, grandement perfectibles. Le problème, c'est qu'une fois le plat prêt, c'est frustrant de se retenir de le dévorer pour prendre quelques clichés, alors forcément je fais au plus vite, sans trop porter attention à la composition, la lumière, la profondeur de champs...

Et sinon, si vous avez des suggestions concernant de futurs plats, je suis tout ouïe.

dimanche 21 décembre 2008

Dragon de Noël

Bientôt Noël !

Les marchés ont poussé par ci par là, vous attrapant par surprise, tentant de vider vos maigres poches à l'aide d'idées de cadeaux de plus ou moins bon goût !

D'ailleurs, j'en profite pour décerner la palme d'honneur du mauvais goût à des espèces de chiots en peluche dormant sur des petits coussins ridicules. Du kitsch à l'état pur. Et dont je n'arrive pas à cerner un quelconque intérêt... Qui sait, peut-être que ça brûle bien, pour réchauffer les froides nuits hivernales.

(Ah oui tiens, on est en hiver depuis hier midi parait-il !)

Enfin bref, ces marchés cachent parfois des trucs plutôt sympa.
Par exemple à Bourg-la-Reine, où un aimable monsieur vend de jolis dessins hauts en couleurs.
Ou encore à Amiens, où un stand proposait des bambous joliment décorés pour y faire brûler de l'encens. Par exemple, l'un est orné d'un soleil, dont la bouche grande ouverte laisse échapper la fumée. De même, ce splendide dragon :





Sinon, un petit conseils si vous comptez faire un tour dans l'un de ces marchés pour compléter vos cadeaux à la dernière minute : évitez le vin chaud ! il y est très souvent infecte, si ce n'est pire...


Bon, maintenant je crois qu'il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un joyeux réveillon et un joyeux Noël, et comme ils disent partout de nos jours, ne mangez pas trop gras, pas trop sucré, pas trop salé, pas trop épicé, pas trop lourd, pas trop léger, pas trop liquide, pas trop solide, pas trop de viande, pas trop cuit, pas trop chaud, pas trop froid, pas trop pesticidé, pas trop alcoolisé, pas trop micro-ondé, pas trop emballé... tout ça tout ça.

vendredi 19 décembre 2008

Vamos a la playa

Chose promise, chose due.

J'avoue ne pas avoir résisté très longtemps à l'idée de vous apporter une autre vision de la plage de Fort Mahon (ou pour être correct Fort-Mahon-Plage). Ça me trottais dans un coin de la tête depuis l'autre soir.

Il faut dire que j'aime beaucoup les plages.
En fait non, je les adore.
Et pas seulement les plages, la mer en général en fait.
L'océan.
Que dis-je ?
L'Océan !

À la fois si calme et si fort, toujours le même et mais sans cesse différent, parfois enragé mais toujours apaisant...
Et puis tout ce qui va avec, bien sûr : le vent dans les cheveux (quand j'ai suffisamment de cheveux, bien sûr), l'iode, les mouettes et les goélands, le sable, le doux grondement des rouleaux.

Enfin bref, pour en revenir à nos moutons, je vous présente donc... TADAA... la plage de Fort-Mahon !





A propos de mer et d'océan, ça me rappelle que j'ai de belles photos des blanches falaises d'Etretat qui doivent trainer quelque part, je vous les ressortirais à l'occasion, pour combler les périodes de manque d'inspiration.

D'ailleurs, cela m'étonne de n'avoir pas créé la catégorie plage plus tôt. Mais à bien y réflechir, elle risque d'être rebaptisée sous peu, en quelque chose de plus général, comme mer, océan, grand bleu (j'attend vos votes :) ).

jeudi 18 décembre 2008

Sand is overrated. It's just tiny, little rocks.

Comme annoncé lundi, j'ai dans mon chapeau quelques clichés pris durant de récentes expéditions dans le grand nord (comprenez un weekend en Picardie et un autre à Lille).

Ainsi, j'ai eu l'occasion, après une bonne marmite de moules et une pleine plâtrée de frites, le tout bien sûr arrosé d'une bonne bière (d'ailleurs c'est la pleine saison des bières de Noël, slurp), de fouler du pied la belle plage de Fort Mahon.

*** Minute publicitaire ***
Sur le beau littoral Picard, au cœur du parc du Marquenterre, se trouve la belle ville de Fort-Mahon-Plage, entourée de majestueuses dunes. Sa plage de sable fin, qui s'allonge à perte de vue à marée basse, saura accueillir à la fois vos douces siestes ensoleillées et vos courses acharnées de char à voile.
*** Fin de la minute publicitaire ***

Bon en fait en décembre il fait tout de suite un peu frai pour la baignade, mais ça reste un paysage magnifique.
Et oui, le sable c'est juste des petits cailloux, mais c'est quand même vachement joli, quand le vent y dessine d'étranges motifs, non sans rappeler quelque paysage désertique.





Bien sûr, je dois reconnaitre que le cadrage de cette photo ne met pas forcément en valeur tous les attraits des plages picardes, mais ne vous inquiétez pas, je vous en garde pour plus tard.

Sinon, ce titre-citation m'est un peu venu à l'idée par hasard, mais je dois avouer que je le trouve bien approprié, d'autant que ma chérie avait astucieusement fait remarquer des similitudes entre les plages picardes et celles de Long Island (bon je n'y suis jamais allé, mais si vous m'offrez le voyage, je pourrais prendre des photos pour comparer).

lundi 15 décembre 2008

La chose dans la clarté lunaire

Pas d'inquiétude : ce titre emprunté à l'étrange Howard Phillips Lovecraft n'est pas là pour introduire quelque image d'horreur, monstre des profondeurs ou créature cauchemardesque venue hanter vos nuits d'hiver.

Non, non, non...

Je vous promet, nul besoin de vous cacher les yeux ainsi, la photo qui vient est tout à fait inoffensive.

En fait, c'est une plante.

Et bien oui. Une plante.

Non, pas même une étrange plante carnivore tropicale, qui vous arracherait le bout du doigt d'un coup de dents.

Une plante tout ce qu'il y a de plus inoffensive, finalement.

Pfff, j'aurai du m'en douter, voilà que vous prenez un air déçu.
Ça y est, je vous dis que ça ne fait pas peur, alors ça ne vous intéresse plus.
Tant pis pour vous !

En fait, si j'ai choisi ce titre, c'est plutôt pour le côté fantastique que m'inspirait cet incroyable feuillu. Ses étranges feuilles, étagées les unes au-dessus des autres avec cette tige centrale, lui donnent un petit côté extra-terrestre, vous ne trouvez pas ?

Admirez donc la bête :






Sinon, ô joie, cette photo fait partie d'un petit lot fait ces dix derniers jours, que je viens tout juste de transférer sur mon ordinateur, et qui contient quelques autres jolis clichés. Ce blog devrait donc connaitre un peu plus d'animation durant les jours qui viennent. Voilà, on a qu'à dire que ce sera votre cadeau de Noël. Alors, heureux ?

mercredi 3 décembre 2008

Une bonne pipe...

Non mais oh !

À quoi vous attendiez-vous ?

Bon, trêve de bavardage, pour mettre fin à cette [trop] longue absence, je vous présente un cours express de bourrage de pipe, gracieusement offert par le sieur Camille Bouvard.





Admirez le travail d'artiste, tantôt à l'aide du majeur, tantôt à l'aide de l'annulaire !

Bon et puis pour faire staïle je suis dans la blogosphère, je me permet de faire de la pub pour Mon Beau Sapin, d'après une idée de Pénélope Bagieu, et avec plein de supers dessinateurs comme Boulet, Martin Vidberg, PoiPoi, Cha...

mardi 18 novembre 2008

Esthétique computationnelle

Et voici donc un des dommages collatéraux de ce renouvellement du parc informatique de mon chez moi : le processeur (un Athlon XP 2400 ou quelque chose comme ça, si mes souvenirs sont bons).

Après avoir été expulsé de feu sa carte mère, il a subit une longue et intense séance de photos, et depuis il décore élégamment les murs de mon chez moi (merci à la super glue 3 !).

Je vous demanderais donc d'observer une minute de silence en souvenir de cette victime innocente, merci.



lundi 17 novembre 2008

Ça s'en va et ça revient

Tadaaaa !

Me revoilà donc avec un PC presque tout neuf, pour continuer à vous faire partager des photos diverses et variées.

Mais sans plus attendre, la photo du coupable :





Voilà, c'est donc ce petit bitoniau qui, il y a de cela une semaine et pour une raison inconnue, a décidé de s'essayer à la combustion spontanée... Vous remarquerez d'ailleurs que son copain, à gauche sur la photo, a lui eu la politesse de rester tranquille et de n'embêter personne.

Mais bon, une des joies du matériel informatique, c'est que pour un composant mort, c'est toute la carte qu'il faut changer. Et ça n'est que le début de la spirale infernale dans laquelle j'ai été entrainé :

  • Tout d'abord, qui dit nouvelle carte mère dit nouveau processeur (ou alors faut acheter une carte mère de la même génération que la précédente, et donc totalement obsolète...).

  • Ensuite, comme j'étais équipé d'un mini PC, la carte mère était spécialement conçue pour ce boitier, et réciproquement, ce boitier était fait pour cette carte mère. J'ai donc du changer aussi de boitier.

  • Question carte vidéo, je m'étais offert il y a un an ou deux tout au plus un très beau spécimen, qui fonctionnait encore à merveille. Manque de bol, les standards évoluent, et impossible donc de trouver une carte mère neuve pouvant accueillir cette carte vidéo (pour ceux qui veulent les détails techniques, ma carte vidéo était connectée via port AGP, alors que maintenant on ne trouve plus que des cartes mères équipée de PCI express...).

  • Enfin, au niveau de la mémoire vive, c'est le même problème : la technologie ayant évolué, j'ai du investir dans des barrettes neuves...


Enfin bref, pour un tout petit composant brûlé, c'est donc quasiment toute ma configuration que j'ai du changer...

Monde de merde, comme dirait George Abitbol...

mercredi 12 novembre 2008

Coupure du service

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs,

Suite à un problème technique, nous nous voyons temporairement dans l'impossibilité d'assurer la continuité du service. Nos techniciens travaillent actuellement sur le problème pour qu'un retour à la normale soit fait le plus rapidement possible.

Nous nous excusons pour la gène occasionnée, et vous remercions de votre compréhension.





(source de l'image :wikipedia)


Bon en résumé, la carte mère du pc qui accueillait le disque dur contenant mes photos à comme qui dirait cramé, donc en attendant que j'ai fini de me remonter un nouvel ordinateur, mes publications se feront plutôt rares...

vendredi 7 novembre 2008

Goodbye blue sky...

Et voilà...

On a beau dire que pour la photo l'automne c'est super, avec ses dégradés de feuilles vert-jaune-rouge, ses oiseaux qui font leurs nids ou qui migrent, ses nuits qui s'illuminent de décorations quand les fêtes approchent...
Mais l'automne, c'est aussi le ciel bleu et le soleil qui se font beaucoup plus rares... et en photo, qui dit ciel gris dit couleurs pouraves et surexposition du ciel (un comble pour un blog intitulé sous-exposition !!!). Et encore, je ne parle pas des jours de pluie...

Bref, tout ça pour dire que ce weekend, ma chérie et moi sommes allés rendre visite à son tonton picard, et nous en avons profité pour aller nous promener autour de la baie de Somme (à Saint-Valery-sur-Somme pour être précis). Bien sûr, j'avais pris avec moi mon fidèle appareil photo, mais le ciel, n'en faisant qu'à sa tête, est resté gris et couvert toute la journée. Résultat, des photos aux couleurs fades...

Heureusement, en fin de journée, le soleil couchant est venu ajouter quelques nuances de rose dans ce gris infâme, ce qui m'a permis de prendre cette mignonette photo :






Bon, a priori j'y retourne début décembre : avec un peu (beaucoup ?) de chance la météo sera plus clémente et me permettra de profiter (et donc de vous faire profiter) de couleurs un peu plus vives...

mardi 21 octobre 2008

L'homme est bon, mais le veau est meilleur...

... disait Bertolt Brecht.

Et bien je suis tout à fait du même avis : personnellement, j'ai parfois quelques doutes sur la bonté humaine, alors qu'en ce qui concerne le veau, c'est tout bonnement excellent ! Par exemple, une bonne blanquette, et les bouches salivent, les babines sont léchées vigoureusement, les papilles pétillent, les yeux brillent... en bref, MIAM.

Tout a commencé le week end dernier. Enfin décidé à me lancer dans les méandre de cette étrange science qu'est la cuisine (ou bien est-ce un art ?), j'ai expérimente une recette de chez marmiton.org, originalement intitulée "Blanquette de veau facile".

Alors oui, en effet, c'est facile, mais c'est aussi très long. On pourrait en fait résumer la recette à quelque chose comme "mettez presque tous vos ingrédients dans un grand fait-tout, immergez, laissez cuire une ou deux heures, ajoutez de la crème et de l'œuf, et régalez-vous".
Mais le plus important, c'est que c'est surtout très bon !

Admirez le résultat :





Tiens j'ai encore du veau au congélateur, je m'en referrai bien une blanquette un de ces jours :)

dimanche 19 octobre 2008

Pitance...

Où comment s'amuser à faire un peu de déco avec de la cuisine de flemmard ?

Hé bé voilà, j'ai trouvé mon nouveau jeu : faire des pâtés de riz, des formes étranges... bref, dessiner avec les aliments (retomberais-je en enfance ?).

Bon là c'est vraiment le minimum, j'ai pas une palette de couleurs très large, et disons que je varie pas trop les aliments. Mais je suppose qu'on peut faire facilement de jolis trucs sans trop se creuser la tête. Genre rajouter un peu de vert ? Du jaune ? On verra ça dans les prochains épisodes, promis.

En tout cas, on peut dire que je m'amuse comme un fou ! ^^





Tiens, sinon ça me fait penser que le poisson pané, c'est cool, parce que c'est souvent du colin, et que le colin c'est bien parce que c'est de la pêche durable !
(En tout cas c'est ce qu'ils disent ).

Voilà, c'était ma BA développement durable de la soirée...
Bon pour gagner du temps pour les messages suivants, je vous propose aussi d'aller faire un tour .
Vu la quantité de conseils qu'ils donnent, on va dire que je suis tranquille niveau BA jusqu'à Noël, d'accord ? :)

mardi 14 octobre 2008

¿ Cuándo se come aquí ?

¡ Buen provecho !

Bon d'accord, c'est pas de la grande gastronomie...
Bon d'accord, j'ai encore quelques progrès à faire dans la préparation de la garniture (moins de piment (aïe), plus de viande, plus de légumes...)...
Bon d'accord, c'est même pas moi qui ait fait les tortillas (les galettes de maïs)...

... mais au final, c'est original et surtout bien bon !





Pour ceux qui veulent le secret de ma recette qui ne marche pas trop bien, c'est simple :

La sauce :
  • Prenez deux ou trois tomates, un oignon, un poivron, et mixez-les allègrement. Vous obtenez alors une bouillie étrange.
  • Transférez-la dans une casserole, et laissez cuire à feu doux.
  • Ajoutez moult sel, poivre, herbe, piment...
  • A ce niveau là de la recette, vous devriez obtenir quelque chose de trop liquide et de trop relevé... c'est normal, c'est raté. Bon on garde ça sous la main au cas où...
La garniture :
  • Pour rattraper le coup, il vous reste encore la viande. Prenez 200g de bœuf haché, et faites le cuire au wok avec un filet d'huile d'olive.
  • Ajoutez une tomate coupée en lamelles.
  • Ajoutez à cela deux ou trois cuillerée de la mixture précédemment préparée, histoire de relever la garniture et surtout que la sauce serve à quelque chose.
  • Laissez cuire quelques minutes.
Les tortillas (là où ça se complique) :
  • Ouvrez délicatement le sachet plastique contenant les galettes achetées au supermarché.
  • Mettez-les quelques minutes au four (au hasard, disons 180°), juste histoire qu'elles soient chaudes.
  • Sortez-les : c'est prêt !
Ne reste plus qu'à garnir les galettes : pour ceux qui n'aiment pas trop la nourriture relevée, contentez vous de la garniture, et pour les aventuriers, n'hésitez pas à rajouter de la sauce.
Bien sûr, vous remarquerez après seulement quelques galettes que la garniture commence à manquer, alors que la sauce reste quasiment intouchée... Tant pis pour vous, je vous avais dit que c'était pas une très bonne recette ^^ (même si ça reste très bon gustativement parlant).

jeudi 9 octobre 2008

Prendre de la bouteille...





Hé oui, ce week end, une fois de plus, et comme toujours à cette période de l'année, j'ai pris de la bouteille.
Je rouille.
Je me toquarde.
Je vioquis.
Je m'en retourne.
Je commence à rendre des points.
Je me déplume.
Je ne suis plus côté à l'Argus.
Je me décatis.
Je suis bon pour la casse, pour la refonte...

Bref, comme dirait l'autre, je marche allègrement vers la trentaine, et vers la mort...

En même temps, comme dirait encore un autre, nous avons toute la vie pour nous amuser, nous avons toute la mort pour nous reposer !
(whoua profond je cite du Moustaki dans mon blog !!!)

samedi 4 octobre 2008

Considération gastronomique

Fichtre, le temps passe vite, et je n'ai déjà plus que deux semaines pour tenir ma promesse : concocter puis photographier un beau petit plat (et bien sûr le manger, mais ça ne vous regarde pas...).

Bon, j'ai bien un petit quelque chose à vous présenter, mais ça ne répond pas tout à fait au cahier des charges : c'est pas très élégant, ni très recherché. Disons que ça a au moins l'intérêt d'apporter la preuve que mon alimentation ne se réduit pas aux faciles et sans challenge conserves, pâtes, riz... mais comprend même parfois des légumes !

Je vous présente donc ma poêlée du Chef, aussi connue sous le doux nom de Je-Prend-Tout-Ce-Qui-Me-Passe-Sous-La-Main-Et-Je-Le-Met-Dans-Une-Poêle :





D'ailleurs je lance un grand jeu : Saurez vous retrouver tous les ingrédients cachés dans ce plat ?
Le premier à trouver la réponse gagnera... heuuu... toute mon estime, voilà.

Pour en revenir à la promesse, ça approche, ça se précise, mais j'hésite encore. Et puis je viens d'acheter un nouveau livre de cuisine hier, avec tout plein de soupes, viandes, gratins et autres plats chauds pour survivre en hiver. Qui sait, je vais peut-être y trouver de belles et appétissantes idées...

lundi 29 septembre 2008

Birds fly over the rainbow

Why then Oh! Why can't I ?

Ma belle en tout cas elle, elle y arrive !

Bon d'accord pas tout à fait, il faisait bien trop beau pour apercevoir un quelconque arc-en-ciel ce jour là... bon vous allez arrêter de pinailler ? non mais oh, c'est mon blog ici, je dis ce que je veux ! Oui bon c'est vrai, c'est dernier temps je n'ai pas dit grand chose, je vous l'accorde (plus de 10 jours sans post !!!)... mais d'un côté je manque d'inspiration pour vous raconter des trucs, et de l'autre je n'aime pas les photos que je prend ces derniers temps : elles me semblent fades, mal cadrées, inintéressantes...

Et puis j'ai des scrupules à vous en ressortir de trop vieilles : je préfèrerai réussir à en prendre régulièrement des nouvelles, histoire de travailler, d'apprendre, d'évoluer...

Mais aujourd'hui, pour briser le silence, je m'accorde une exception, et je vous propose cette photo vieille de cet été, où l'on voit ma belle s'envoyer en l'air !





PS : certains petits malins l'auront peut-être remarqué, mais je ne fais pas non plus dans l'originalité question titre d'article : ce sont aussi des paroles de Over the Rainbow. Je vous conseille d'ailleurs, en fond sonore pour cet article, la version d'Israel Kamakawiwo`ole, qui l'a mélangé avec What a Wonderful World, et joliment accompagné au ukulélé. Enjoy :)

jeudi 18 septembre 2008

Le lundi c'est ravioli

Mea culpa.

Je vous avais promis tout plein de bons petits plats alléchants, de jolies œuvres culinaires à vous faire baver sur votre clavier, des mets amoureusement préparés... et pourtant, quelques semaines plus tard, toujours rien. Nichts. Nada. Néant.

Et bien oui, je vous l'avoue aujourd'hui, ces temps-ci je fais plutôt dans la facilité question ripaille (d'ailleurs, cela a-t-il déjà été autrement ?). Bon, c'est pas non plus extrême, comme pourrait le laisser croire la photo : les plats tout faits sont plutôt rares (mais bon, on ne résiste pas toujours face à un bon cassoulet en boîte), mais les repas sont souvent à base de riz ou de pâtes, agrémentés de viande ou de poisson surgelé. Et en attendant, les livres de cuisine dorment tranquillement au fond de la bibliothèque, peu à peu recouverts d'une fine couche de poussière.

Mais c'est promis : d'ici un mois maximum, je me plongerai dans un des mes bouquins pour en extirper une engageante recette, que je m'empresserai de mettre en pratique, et dont je photographierai le résultat pour vous le faire partager.

Et si je manque à ma promesse, je vous saurais gré de bien vouloir me lapider par commentaire interposé. Merci :)



lundi 15 septembre 2008

Le matou revient le jour suivant

Le matou revient, il est toujours vivant...

Chose promise, chose due, voilà la photo de notre beau sac à puces noir, portant le doux nom de Crapule (ou La Crapule, ou pourquoi pas Monsieur Crapule). Il mène chez nous une vie trépidante : il dort (beaucoup), il mange (beaucoup), il chie (beaucoup aussi) et bien sûr, il fait moult crapuleries (beaucoup, pour changer) !

Par exemple, il se prend parfois pour un chasseur : il attend, tapis dans les fourrés ; il épie longuement sa proie, attentif à chaque mouvement, guettant le moment opportun. Soudain la voie est libre. En deux bonds il est sur sa cible. GNAP ! D'un agile coup de dents, la pauvre rondelle de saucisson se trouve prisonnière de la féroce mâchoire, condamnée à une fin longue et douloureuse dans un estomac félin.

Mais il semble aussi parfois développer une passion pour l'escalade : à la recherche de la moindre prise sur les surfaces escarpées, il s'élève petit à petit vers les hautes cimes enneigées. Quand, après des heures d'ascension, il se retrouve coincé, un périlleux saut au-dessus du vide lui permet de trouver une nouvelle voie et ainsi de continuer de monter vers son but. Une fois au sommet, il peut enfin se reposer, et porter son regard au loin, dominant tout le bureau, du haut de ces étagères, à près de deux mètres du niveau du sol.

Mais assez pour aujourd'hui, et à bientôt pour de nouvelles aventures.



mardi 9 septembre 2008

L'hiver viendra, les gars, l'hiver viendra

Ça y est, on sent partout que l'été touche à sa fin.
Bien sûr, administrativement il pointe encore tous les jours jusqu'au 22 septembre (d'après wikipedia). Pourtant, ça se voit qu'il a hâte d'être en vacances : le soleil réduit chaque jour un peu plus ses heures de présence au boulot, la température a fait une chute et a du mal à se relever, et quelques hordes de microbes ont décidé de se mettre bien au chaud dans le nez et la gorge d'une bonne partie des parisiens.

Qu'est-ce qu'il croit ? que la ré-augmentation du temps de travail ce n'est que pour les autres ? non mais, allez hop, au boulot, schnell ! Tu partiras seulement quand t'auras fini !

En fait, ce n'est pas vraiment que je n'aime pas l'automne, bien au contraire : les feuilles des arbres qui rougissent, pour donner des paysages aux dégradés de couleurs magnifiques, puis qui tombent, formant ce doux tapis rouge dans lequel, enfant, on aimait courir ; les magasins qui, les uns après les autres, garnissent leurs vitrines de guirlandes et de boules de toutes les couleurs ; dans la rue, les marchands ambulants qui font griller des châtaignes pour le plus grand plaisir de nos papilles ; et quand les températures baissent vraiment, le petit nuage de vapeur à chaque expiration, signe que l'hiver est presque là, apportant avec lui les fêtes de noël et du nouvel an, la neige...

Mais bon, j'aimerai quand même encore un peu profiter du soleil et des belles et longues journées, pouvoir sortir en tongs et t-shirt sans risquer d'attraper une pneumonie, ou faire des tours de vélib' sans perdre des doigts à cause du gel. Alors s'il te plait, l'été, fait ton boulot jusqu'au bout, parce que je suis sûr que ton pote l'hiver nous prépare des paysages ce type pour dans quelques mois à peine :



mercredi 3 septembre 2008

"J'ai des courbatures du bout des ongles de pied jusqu'à la pointe des cheveux de la tête"

Alors que certains se prélassent à leur bureau les pieds à l'air, d'autres mènent un combat de tous les diables contre un écrasant adversaire : la rentrée scolaire !

Ainsi, ma dulcinée se voit assaillie de toutes parts par des "Vous auriez des feuilles blanches colorées ?" ou même des "Je voudrais des protèges-cahiers handicapés s'il vous plait", bombardée de coups de téléphone, assommée par le tonnerre de cris et de pleurs... C'est la guerre !!!

Et qui dit guerre dit dommages collatéraux. Par exemples, les pieds ont rudement souffert des ces batailles. Voici donc une photo de ces victimes innocentes, quelques semaines avant le début des affrontements.





Face à de telles souffrances, ayons tous une pensée de soutien à ces soldats de l'ombre.



PS : cet article est directement inspiré par les péripétie de ma chère et tendre, que vous pouvez suivre jour après jour sur son blog à elle.

PPS : Et c'est cool, on va manger de la gardianne de taureau !!! :)

samedi 30 août 2008

Déjeuner sur l'herbe

Ou devrais-je dire dessert sur l'herbe, le reste du repas ayant eu lieu de façon hautement conformiste, c'est à dire autour d'une table (deux en fait, pour être précis).

Après une dure journée de glande profonde (mis à part la 'construction' d'un cratère), c'est bien ce qu'il me faudrait : un bon gâteau bien crémeux pour me remplir la panse et me porter digestivement vers les bras de Morphée (mais non mon amour, c'est pas une maitresse !). Avouez que la bête est fort appétissante, non ? rien qu'en l'admirant, on peut deviner la douceur de sa crème, mélangée au goût sucré mais néanmoins acide de ses fruits rouges... mmmmmhh...

Vraiment, rien que d'y penser, j'en ai l'estomac qui gargouille !





Alors, ça ne vous donne pas envie à vous aussi ?

Mais c'est aussi l'occasion pour moi d'inaugurer une nouvelle catégorie que je trouve fort alléchante : la nourriture ! Bon pour ce premier jet, je dois bien avouer que je ne suis pas le pâtissier qui a réalisé cette œuvre. Mais à partir de dorénavant, je me fixe comme lourde de tâche de photographier les jolis petits plats que je confectionnerai, pour vous les faire partager sur ce blog.

Bon, c'est pas tout ça, mais ça m'a donné faim... j'irai bien m'avaler un gaourt moi tiens.

jeudi 28 août 2008

Tu pues le chat...

... tu pues le chat, ce n'est pas ta faute. Non, c'est sans doute plutôt celle des chaussures (ça tient chaud le cuir, que voulez-vous). Et puis non en fait, tu ne pues pas mon chat, c'était simplement pour introduire cet article en chanson (oui, par manque total d'inspiration, j'emprunte mes titres d'articles... peut-être devrais-je en faire autant pour le titre du blog...). J'aurai très bien pu utiliser le titre "Moi vouloir être chat" à la place, mais disons que ce n'est pas tellement mon rêve de tenir presque entièrement dans une chaussure, que voulez-vous.

Je vous présente donc le Microbe, mon chat botté à moi (bon il ne parle pas lui, mais il sait très bien faire le coup du regard apitoyant), grand dévoreur de livre (au sens propre) devant l'éternel. Son confrère la Crapule ne devrait pas tarder à suivre sur ce blog, mais ce fourbe s'est doté d'un pelage noir, qui à la particularité de plutôt mal ressortir sur les photographies...





Et voilà, comme promis, ça c'est du cliché récent. Pas l'une de ces vieilles photos ré-emballées pour cause de dépassement intempestif de la date de péremption, ou de ces produits de la chirurgie esthétique car les traces de l'âge devenaient trop visibles. Pas du surgelé, pas de la conserve, non : du frais de chez frais ! Tout juste un mois d'âge, le temps de murir comme il faut, pas plus.

Note : aucun chat ni aucune chaussure n'a été maltraité durant la séance photo.

mercredi 27 août 2008

Et la marmotte...

...elle met le chocolat dans le papier d'alu ? Bien sûr que non, elle est bien trop occupée à batifoler dans les hautes herbes avec ses amies.

Et d'ailleurs, pourquoi irait-elle trouver un emploi d'usine dans une grande firme industrialo-alimentaire américaine alors qu'elle peut tranquillement bronzer sur la terrasse de son terrier tout l'été et dormir tout l'hiver ?





Bon, tout ça pour vous ressortir une photo de mes cartons, photo prise il y a maintenant plus d'un an dans le magnifique parc national de la Vanoise, dans les Alpes.
Promis, pour mon prochain post, j'arrête de taper dans mes stocks de photos de l'été dernier, et je vous propose quelques chose de plus récent, non mais.

mardi 26 août 2008

Somewhere over the rainbow...

Bon, à défaut d'avoir un joli ciel avec du bleu dedans en vrai, je vous en propose un morceau tout droit sorti de mes cartons, avec tout plein de zolis nuages, de rayons de soleil et de trainées d'avions (non r00k, pas des chemtrails...).

Oui, moi j'aime bien regarder les nuages, leurs formes en évolution constante, leurs couleurs qui tournent au trip psychédélique quand vient le soir, mais aussi les avions, dont la trainée fait parfois penser au sillage d'un bateau perdu au milieu de l'océan...





Pour en revenir à des sujet plus terre à terre (c'est le cas de le dire), en ce qui concerne l'organisation du blog je vais essayer de bien utiliser les labels pour ranger mes photos par séries ou catégories.
Bon forcement là on n'en est qu'au début, donc ça fait plutôt vide, mais j'ai l'ambition de travailler en particulier certains thèmes (par exemple j'aime beaucoup le thème du ciel), histoire d'avoir des séries bien fournies et plutôt cohérentes.

dimanche 24 août 2008

Interstellar Overdrive

J'inaugure ce blog avec une photo plutôt insolite d'un objet volant (??) rencontré au hasard d'une petite route de montagne. Perdu au milieu des torrents et des marmottes, ce pauvre vélo semble désespérément chercher à prendre son envol, malheureusement pour lui sans succès.





Espérons que mon blog aura plus de succès que ce pauvre engin, et ne finira pas sa vie perdu au milieu des bots et des spam...