mardi 21 octobre 2008

L'homme est bon, mais le veau est meilleur...

... disait Bertolt Brecht.

Et bien je suis tout à fait du même avis : personnellement, j'ai parfois quelques doutes sur la bonté humaine, alors qu'en ce qui concerne le veau, c'est tout bonnement excellent ! Par exemple, une bonne blanquette, et les bouches salivent, les babines sont léchées vigoureusement, les papilles pétillent, les yeux brillent... en bref, MIAM.

Tout a commencé le week end dernier. Enfin décidé à me lancer dans les méandre de cette étrange science qu'est la cuisine (ou bien est-ce un art ?), j'ai expérimente une recette de chez marmiton.org, originalement intitulée "Blanquette de veau facile".

Alors oui, en effet, c'est facile, mais c'est aussi très long. On pourrait en fait résumer la recette à quelque chose comme "mettez presque tous vos ingrédients dans un grand fait-tout, immergez, laissez cuire une ou deux heures, ajoutez de la crème et de l'œuf, et régalez-vous".
Mais le plus important, c'est que c'est surtout très bon !

Admirez le résultat :





Tiens j'ai encore du veau au congélateur, je m'en referrai bien une blanquette un de ces jours :)

dimanche 19 octobre 2008

Pitance...

Où comment s'amuser à faire un peu de déco avec de la cuisine de flemmard ?

Hé bé voilà, j'ai trouvé mon nouveau jeu : faire des pâtés de riz, des formes étranges... bref, dessiner avec les aliments (retomberais-je en enfance ?).

Bon là c'est vraiment le minimum, j'ai pas une palette de couleurs très large, et disons que je varie pas trop les aliments. Mais je suppose qu'on peut faire facilement de jolis trucs sans trop se creuser la tête. Genre rajouter un peu de vert ? Du jaune ? On verra ça dans les prochains épisodes, promis.

En tout cas, on peut dire que je m'amuse comme un fou ! ^^





Tiens, sinon ça me fait penser que le poisson pané, c'est cool, parce que c'est souvent du colin, et que le colin c'est bien parce que c'est de la pêche durable !
(En tout cas c'est ce qu'ils disent ).

Voilà, c'était ma BA développement durable de la soirée...
Bon pour gagner du temps pour les messages suivants, je vous propose aussi d'aller faire un tour .
Vu la quantité de conseils qu'ils donnent, on va dire que je suis tranquille niveau BA jusqu'à Noël, d'accord ? :)

mardi 14 octobre 2008

¿ Cuándo se come aquí ?

¡ Buen provecho !

Bon d'accord, c'est pas de la grande gastronomie...
Bon d'accord, j'ai encore quelques progrès à faire dans la préparation de la garniture (moins de piment (aïe), plus de viande, plus de légumes...)...
Bon d'accord, c'est même pas moi qui ait fait les tortillas (les galettes de maïs)...

... mais au final, c'est original et surtout bien bon !





Pour ceux qui veulent le secret de ma recette qui ne marche pas trop bien, c'est simple :

La sauce :
  • Prenez deux ou trois tomates, un oignon, un poivron, et mixez-les allègrement. Vous obtenez alors une bouillie étrange.
  • Transférez-la dans une casserole, et laissez cuire à feu doux.
  • Ajoutez moult sel, poivre, herbe, piment...
  • A ce niveau là de la recette, vous devriez obtenir quelque chose de trop liquide et de trop relevé... c'est normal, c'est raté. Bon on garde ça sous la main au cas où...
La garniture :
  • Pour rattraper le coup, il vous reste encore la viande. Prenez 200g de bœuf haché, et faites le cuire au wok avec un filet d'huile d'olive.
  • Ajoutez une tomate coupée en lamelles.
  • Ajoutez à cela deux ou trois cuillerée de la mixture précédemment préparée, histoire de relever la garniture et surtout que la sauce serve à quelque chose.
  • Laissez cuire quelques minutes.
Les tortillas (là où ça se complique) :
  • Ouvrez délicatement le sachet plastique contenant les galettes achetées au supermarché.
  • Mettez-les quelques minutes au four (au hasard, disons 180°), juste histoire qu'elles soient chaudes.
  • Sortez-les : c'est prêt !
Ne reste plus qu'à garnir les galettes : pour ceux qui n'aiment pas trop la nourriture relevée, contentez vous de la garniture, et pour les aventuriers, n'hésitez pas à rajouter de la sauce.
Bien sûr, vous remarquerez après seulement quelques galettes que la garniture commence à manquer, alors que la sauce reste quasiment intouchée... Tant pis pour vous, je vous avais dit que c'était pas une très bonne recette ^^ (même si ça reste très bon gustativement parlant).

jeudi 9 octobre 2008

Prendre de la bouteille...





Hé oui, ce week end, une fois de plus, et comme toujours à cette période de l'année, j'ai pris de la bouteille.
Je rouille.
Je me toquarde.
Je vioquis.
Je m'en retourne.
Je commence à rendre des points.
Je me déplume.
Je ne suis plus côté à l'Argus.
Je me décatis.
Je suis bon pour la casse, pour la refonte...

Bref, comme dirait l'autre, je marche allègrement vers la trentaine, et vers la mort...

En même temps, comme dirait encore un autre, nous avons toute la vie pour nous amuser, nous avons toute la mort pour nous reposer !
(whoua profond je cite du Moustaki dans mon blog !!!)

samedi 4 octobre 2008

Considération gastronomique

Fichtre, le temps passe vite, et je n'ai déjà plus que deux semaines pour tenir ma promesse : concocter puis photographier un beau petit plat (et bien sûr le manger, mais ça ne vous regarde pas...).

Bon, j'ai bien un petit quelque chose à vous présenter, mais ça ne répond pas tout à fait au cahier des charges : c'est pas très élégant, ni très recherché. Disons que ça a au moins l'intérêt d'apporter la preuve que mon alimentation ne se réduit pas aux faciles et sans challenge conserves, pâtes, riz... mais comprend même parfois des légumes !

Je vous présente donc ma poêlée du Chef, aussi connue sous le doux nom de Je-Prend-Tout-Ce-Qui-Me-Passe-Sous-La-Main-Et-Je-Le-Met-Dans-Une-Poêle :





D'ailleurs je lance un grand jeu : Saurez vous retrouver tous les ingrédients cachés dans ce plat ?
Le premier à trouver la réponse gagnera... heuuu... toute mon estime, voilà.

Pour en revenir à la promesse, ça approche, ça se précise, mais j'hésite encore. Et puis je viens d'acheter un nouveau livre de cuisine hier, avec tout plein de soupes, viandes, gratins et autres plats chauds pour survivre en hiver. Qui sait, je vais peut-être y trouver de belles et appétissantes idées...