dimanche 17 mai 2009

Les feux de l'amour

Il n’y a pas d’amour sans preuves d’amour,
et des preuves à la communauté universitaire, nous en donnons tous les jours.
Valérie Pécresse, débat à l’Assemblée Nationale, 10 février



Le temps pour hésiter n'est par
Aucun temps pour se vautrer dans la fange
l'Essai maintenant nous pouvons seulement perdre
Et notre amour devient un bûcher d'obsèques
Venu sur le bébé, allume mon feu
Venu sur le bébé, allume mon feu
Essaye d'incendier la nuit, ouais






Spéciale dédicace au traducteur Reverso, et surtout à Valérie qui déborde toujours plus d'amour pour l'université et la recherche.
Et puis aussi à TF1 et M6 pour leur magnifique journalisme d'investigation, comme ils nous l'ont encore prouvé aujourd'hui dans des émissions telles que
66 minutes et 7 à 8, avec des reportage qui arrivent à parler des blocages sans même évoquer les raisons du conflit.

4 commentaires:

Mawie a dit…

:-D

On dirait vraiment un dragon, cette silhouette de fumée.

On est tellement plus, tellement plus. Je n'en démords pas, nous ne sommes pas adaptés à leur monde, nous nous débattons dans le vide, nous battons sans espoir, nous avançons dans le flou dans un monde miniature et nous nous cognons les chevilles dans des petites voitures.

L'université ? L'ouverture ? La culture ?

Ah bon ? Ca sert à quelque chose ?

James a dit…

euh, plus d'un mois sans MAJ, c'est normal ?
Je sais que vous préparez votre mariage, mais ne me fais pas croire que t'as pas fais de nouvelles photos depuis un mois?!
O_o

à bientôt les enfants ;)

le chat botté a dit…

bé j'ai bien quelques photos qui trainent, mais je ne sais jamais quoi dire, et j'ai pas envie de mettre des photos sans raconter quelques lignes de caca :P

Mawie a dit…

Je t'ai taggué sur mon blog, Chéri-Chéri, ça devrait te donner de la matière pour celui-ci :=)