mardi 22 mai 2012

Ô lait, ô lait

Attention à toi, âme sensible : cet article arbore ostensiblement une photo pleine de peau nue, de contact charnel, bouche, sein, téton, et tout le tralala.

J'entends déjà les bons gardiens de l'ordre moral et de la décence s'offusquer. Ô mon dieu. Hérésie. Au bûcher.

Non mais oh ! Zut alors ! D'une c'est pas sale, c'est ton corps qui change. Et puis qui plus est, aujourd'hui, c'est pour vous parler allaitement. Quoi, parler, c'est un bien grand mot (six lettres !). Écrire déjà ça colle plus (un petit mot de... six lettres !). Montrer ? (six lettres !)

Bref, vive l'allaitement (lisez en plein de bien et ), mais pour le chaton, c'est la fin.


C'est la fin
on n'y peut rien
au bout du ch'min
mais c'est certain
on y revient
c'est la fin

Têtée

samedi 11 février 2012

Épices au tiers

Comme disait le poète :

Quand tu te sentiras triste et seul
Nous t’emmènerons là où il te faut aller
Souriant et dansant

Tout est libre
Tu n'as besoin que de positivité
Les couleurs du monde donnent du sel à la vie

Rowe, Adams et al.


Et bonne année bien sûr !