dimanche 25 janvier 2009

Déjà tout petit j'aimais bien les monstres

Hop, un petit coup de pub à des amis artistes qui exposent à Paris.

C'est sombre, c'est gluant, c'est poilu. Parfois rampant, souvent sale.
Ça se terre sous les lits et dans les placards, dans des cités antiques abandonnées et dans des univers parallèles, dans les livres et dans les cauchemars.
Ça détruit, ça écorche, ça dévore, ça massacre.
Ça bouge dans le coin du champs de vision, ça fait claquer les portes et le volets, ça fait aboyer les chiens, ça fait frémir l'air dans la maisonnée endormie.
Ça grogne, ça racle, ça grince.

Les monstres !





Bon je tiens à préciser que le lieu de l'exposition est assez bizarre, à sa façon.
Pire, il est habité d'étranges êtres, chimères de fer et de bois, clamant d'étrange messages de soi-disant tolérance à destination des enfants qui passent par là...
Des monstres, eux aussi ?





Sinon, si vous êtes de grands flemmards ou de petits peureux, ou qu'une quelconque autre raison vous empêche de vous rendre sur place, vous pouvez toujours vous rattraper et admirer une partie des œuvres exposées en vous rendant sur les blogs respectifs des auteurs, à savoir Aurélia, Alexis et Léonidas.

vendredi 16 janvier 2009

Arsène Lupin, les Nazis et un troupeau de touristes en tongs...

Comme promis, je vous ressors quelques photos d'Étretat pour agrémenter la catégorie plage de blanches falaises.

Voici donc un première photo, et en toute logique, on commence la visite en bas de la falaise. Ben oui, ça se mérite une belle vue, il faut monter quelques volées de marche, s'essouffler, slalomer entre les flots de touristes en tongs, avant de pouvoir dominer l'océan de quelques dizaines de mètres, et admirer ces étranges formations rocheuses que sont l'Arche et l'Aiguille, fruits de l'incessant travail de marées.

Vous devrez donc vous contenter en attendant d'une œuvre beaucoup plus sombre et inquiétante, façonnée par quelques nazis craintifs de voir la perfide Albion déferler sur la Côte d'Albâtre. Comble du morbide, ce cadavre de béton sert aujourd'hui d'espace d'affichage pour des menaces de mort en tout genre...



dimanche 11 janvier 2009

Flower power

Pour bien commencer cette nouvelle année dans le cul-cul la praline profond, je vous offre ces neuf fleurs pour vous souhaiter une année 2009 pleine de joie, d'amour, de bonheur, de fête, de paix, et puis de bière fraiche, bien sûr.





PS : pour information, ces photos ont été prises aux serres d'Auteuil, c'est sympa, gratuit, idéal pour une promenade zen un dimanche d'hiver par exemple. Et si vous n'aimez pas les fleurs, il y a quand même plein de poissons, de tortues, de plantes carnivores...