vendredi 27 novembre 2009

Pandémie microbienne

Puisque c'est la mode cette année, notre Microbe a lui aussi décidé de se répandre à travers la planète, et pour ce faire, rien de mieux que les nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Oui ! Microbe fait dans les STIC maintenant !

Enfin bref, ce cher chaton est désormais sur Facebook, au même titre que Frédéric Lefebvre (qui travaille aussi son image sur Twitter) ou Nicolas Sarkozy (et admirez le jeu de mot du titre, il y a du niveau !). Quelle chance !





Mraow !

mercredi 18 novembre 2009

Il était une histoire...

Avignon. Le Palais des Papes. La région vend son terroir : l'ancien haut lieu du fondamentalisme s'est reconverti en arrière salle de caviste, avec ses ventes et dégustations de (bons !) vins du pays. M'enfin, moi j'aime bien le vin, alors cela vaut bien quelques volées de marches (mais quelle idée de choisir une des plus hautes salles de la bâtisse ?).





Cette séance en l'honneur des valeurs de la France est suivie par une courte promenade dans le dédale de chambres et de chapelles qui forme le palais papal, le tout agrémenté de commentaires nous contant l'histoire des lieux.

Enfin, l'histoire... c'est vite dit. Je dirais plutôt une histoire : le tableau que l'on nous dépeint me parait très sélectif. Pas grand chose sur ce qui s'est passé avant l'arrivée des enrobés (si ce n'est la présence de ruines dans la cour d'honneur), et un dénigrement de ce qui s'est passé après. En effet, après la révolution française et la nationalisation des biens de l'église, le palais fut
utilisé comme garnison. Les transformations découlant de cette utilisation nous furent présentées comme des dégradations plutôt que des aménagement. D'autant que les réaménagements récents semblent même chercher à effacer autant que possible les traces de ce passage. Dans quelques siècles, cherchera-t-on à faire oublier le passage de la BNP au vieux moulins de Pantin, ou celui du Sénat au Palais Bourbon ? Qui sait ?

De même, de la vie des papes, on retiens surtout le côté bon vivant, tel l'immense, le titanesque, le gigantissime banquet organisé pour l'élection de Clément VI, avec ces quelques milliers de poulets (une moyenne de trois par convive, selon les dernières estimations...). Mais quand quelqu'un demande si des salles de torture composaient le bâtiment, la réponse est condescendante et parle de légende, oubliant de mentionner que tout ça se passait quand même à une période où l'on brûlait joyeusement des gens (non en fait on se contentait souvent d'étrangler, technique bien plus économique et tout aussi efficace, enfin bref...). Par exemple, Jean le 22ème, le premier pape à s'installer véritablement à Avignon, dans sa grande bonté, n'a pas hésité à envoyer des franciscains au bûcher, ou à expulser des juifs et raser des synagogues...

Enfin bref, tout ça pour dire, m'est avis que le tourisme fait une utilisation bien sélective de la recherche historique.

Vous n'auriez pas une petite bouteille de Chateauneuf du Pape pour me consoler ?

lundi 16 novembre 2009

On dirait la citadelle d’un tyran asiatique...

...plutôt que la demeure du vicaire d’un Dieu de paix.
Prosper Mérimée






Moi je trouve ça plutôt mignon comme petite bâtisse, personnellement.
Bon par contre, je suis mauvais avec les perspectives moi... je préfère les petits objets, les portraits, les trucs divers et variés qui ne demandent pas trop de prise de tête avec des questions de géométrie.
En plus pour l'architecture il vaut mieux être équipé d'une petite focale, ou alors avoir beaucoup de recul, voire être en hélicoptère (mais c'est plus facile quand on s'appelle Yann, Arthus ou Bertrand).

Hum et pour finir, je dois dire que des cafards qui se promènent sous mon nez alors que je mange une bonne pizza, ben, heu, c'est pas du tout appétissant ! mais je m'en doutais un peu déjà avant même d'avoir testé.

Et sur ce, à bientôt pour de nouvelles aventures !

samedi 14 novembre 2009

Saturday Night Fever

Quoi qu'en fait non, pas de fièvre, mais juste un peu mal au crâne.





Vous allez me dire, non mais là ça va pas du tout, tes messages sont tout vide, remboursez nos invitation, et je vous répondrai, prout ! , z'avez qu'à aller lire ailleurs de temps en temps, genre chez à boire et à manger, que j'ai découvert il y a peu, et qui est ma foi fort drôle et appétissant.

Enfin bref, demain je pars pour Avignon pour quelques jours, je m'efforcerai de vous en ramener quelques clichés...

mercredi 4 novembre 2009

Pandémie de grippe A(lloween)

Fiou je me suis donné du mal pour un jeu de mot pareil...

Bon la prochaine fois, je penserais à vérifier l'état des batteries avant de sortir mon appareil, histoire qu'il ne me lâche pas dès la deuxième photo (oui je suis un garçon prévoyant et organisé, dites donc !).





Par ailleurs, je te trouve bien pale, très chère...

lundi 2 novembre 2009

All aboard the egg train !

Oula ! Diantre ! Morbleu ! (ça c'est de l'accroche, me direz vous)

Plus de deux mois sans rien de nouveaux !?!

Et personne ne me le fait remarquer !?!

Hum ça va pas du tout ça...

Bon allez je vais être gentil, je vous épargne les excuses du style déménagement ou atelier poterie, et pour revenir à nos moutons, passons tout de suite à l'omelette... enfin aux œufs en tout cas.





Ces douces et harmonieuses sculptures sont l'œuvre du céramiste picard Jean-Claude Ortiz Villa, qui exposait fin septembre au côté de plein d'autres chouettes artistes dans le petit village de Beauquesne, lors de l'Opération à cour ouverte.

Et puis c'est tout pour aujourd'hui, voilà, eh oui faut bien encore le temps de dérouiller la machinerie, décrasser, huiler, mais après, hop, c'est reparti comme en 14 !